Faire reconnaître le rôle du SDIS dans le Secours d’urgence aux personnes (SUAP)

Faire reconnaître le rôle du SDIS dans le Secours d’urgence aux personnes (SUAP)

Rédigé le 27/11/2018
Timothée JAILLET


Aujourd’hui les SDIS sont les principaux acteurs du SUAP et ils doivent être considérés comme tel. L’intérêt du patient/victime est d’être secouru vite et bien.

 

  • Une généralisation des Véhicule Léger Infirmier (VLI) :

Le SDIS 95 met en place une para-médicalisation du Vexin au moyen d’une VLI pré-positionnée au CIS Magny-en-Vexin de 9h à 21h et armée d’un infirmier « protocolisé ».

Il dispose en outre de 4 VSSO » (véhicules de soutien sanitaire opérationnel) dont les missions sont restreintes au soutien sanitaire lors de « grosses interventions ».

Les VSSO étant armés à l’identique des VLI, nous demandons la généralisation de l’appellation et des missions des VLI sur tout le département.

 

  • La fin de la régulation médicale systématique :

En cohérence avec nos revendications nationales, nous demandons la fin de la régulation médicale systématique en élargissant l’usage des bilans simplifiés et des transports « réflexe » de proximité.

 

  • La mise en place « d’officier santé » au sein du CTA-CODIS :

Véritable conseiller technique de l’officier de permanence et du chef de salle, il est aussi l’interlocuteur privilégié du SAMU. Il optimise l’engagement des moyens médicaux et paramédicaux du SDIS.

Ses missions sont multiples : gestion des accidents en service, suivi des indicateurs SUAP, SSSM et carences, gestion de la couverture opérationnelle des moyens SSSM, gestion des DSA, conseils techniques aux chefs d’agrès, traitement de la télétransmission des ECG, déclenchement psychologue, etc.

 

  • Diminuer la sur-sollicitation liée au secours à personnes :

Force est de constater que l’activité SUAP ne cesse d’augmenter, occasionnant une suractivité et une souffrance au travail d’une catégorie de personnel. Ainsi, nous demandons l’augmentation du nombre de CA1 au maximum de ce que permet l’article R1424-23-1 du code général des collectivités territoriales.